Festival Fierté Montréal

Du 6 au 16 août 2020

Festival Fierté Montréal 2020 débute dans

Jour(s)

:

Heure(s)

:

Minute(s)

:

Seconde(s)

Participez au festival Fierté Montréal 2020

Publicités

TD

Tourisme Québec

SAQ

 

Activités à venir

CONFÉRENCE  |  Samedi 21 mars 2020 de 10 h à 17 h
LIEU : Maison du développement durable – salle Clarke
50, rue Sainte-Catherine ouest, Montréal
Une présentation gratuite. Offerte en français.

Confirmez votre présence ici »

Dans les circonstances actuelles entourant la pandémie du COVID-19, nous sommes dans l’obligation d’annuler cet événement pour l’instant.

In the current circumstances surrounding the COVID-19 pandemic, we are obliged to cancel this event for the time being.

Journée de panels, débutant par une discussion ouverte et visant à démystifier certaines réalités de personnes LGBTQ+ ayant immigré au Canada.

Panel 1 – Intersectionnalité : Origines culturelles & Diversité sexuelle et de genr(DSG)

10h-11h
Panelistes : Kama La Makerel, Ederseon Carl

Afin de bien introduire cette journée s’annonçant riche en partage de différents vécus, l’artiste poète et facilitatrice Kama La Makerel et l’organisateur.ice communautaire Ederson Carl entretiendront une discussion ouverte portant sur les intersections : Origines culturelle & Diversité sexuelle et de genre (DSG).

Panel 2 – Marginalisation multiple des artistes migrant.e.s issu.e.s de la Diversité sexuelle et de genre (DSG)

11h15-12h30
Panelistes : Kimura Byol, Pauline B.K.Lomami

Il est connu que le milieu artistique est souvent élitiste et fondé sur des structures coloniales. Dans ce panel, nous explorerons comment certain.e.s personnes LGBTQ+ immigrant.e.s naviguent les différentes formes de marginalisation, brisent et reconstruisent ces structures à travers l’Art.

Panel 3 – Orientation sexuelle et processus d’octroi du statut de réfugié LGBTQ+

13h30-14h45
Panelistes : Himmat Singh Sinhat, Lani Trilène

Lani Trilène, intervenante au Centre de Solidarité Lesbienne, se spécialise en dossiers d’immigration pour femmes lesbiennes demandeuses d’asile, réfugiées ou ressortissantes de pays ou l’homosexualité est encore criminalisée. Himmat Singh Sinhat, artiste multidisciplinaire, a occupé durant près de 30 ans, plusieurs postes à IRCC (Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada) comme directeur aux politiques et conseiller principal de politiques dans les domaines de la protection des réfugié.e.s, les considérations humanitaires, les relations avec les partenaires, la citoyenneté et le multiculturalisme. Ensemble, yels partageront leur connaissances, expériences et points de vues sur le processus d’octroi du statut de réfugié.e LGBTQ+.

Panel 4: Être trans et immigrant.es ; Partage de réalités

15h-16h15
Panelistes : Anaïs Montenegro, Alejandro Chacon

À travers discussions et témoignages, Anaïs Montenegro, Alejandro Chacon ainsi que l’animatrice Kama La Makerel partagerons sur leurs différentes réalités du fait d’être une personne trans migrante. Ayant toustes un vécu et une perspective unique, yels parleront leur parcours, des enjeux que cela implique d’être une personne trans racisée et de la nécessité qu’il y ait de plus amples prises de consciences et actions immédiates, de façon individuelle et collective, afin de protéger les droits et les vies des personnes trans migrant.e.s.

CONFÉRENCE  |  Mardi 26 mars 2020 de 18 h 30 à 20 h
LIEU : Centre St-Pierre
1212, rue Panet, Montréal
Une présentation gratuite. Offerte en français.

Confirmez votre présence ici »

Dans les circonstances actuelles entourant la pandémie du COVID-19, nous sommes dans l’obligation d’annuler cet événement pour l’instant.

In the current circumstances surrounding the COVID-19 pandemic, we are obliged to cancel this event for the time being.

Invisibilité des femmes Lesbiennes et Bisexuelles

Panelistes : Lani Trilène, Myriam Laabidi

Heure : 18h30-20h

Jusqu’à récemment, lorsqu’on cherchait le mot « lesbienne » sur le web, les premières pages redirigeaient toujours à de la pornographie. Pourtant, en cherchant les mots « homosexuel » ou « gay », il y avait d’abord les définitions Wikipédia, des images sans connotations sexuelles ainsi que des pages en lien avec différentes ressources.

En 2019, à la suite du mouvement « #SEOlesbienne», Google a reconnu que ses algorithmes étaient davantage influencés par des hommes cisgenres voulant assouvir des fantasmes de voir deux femmes stéréotypées s’entrelacer, que par la définition et signification réelle du mot « lesbienne ». Certes, les femmes lesbiennes et bisexuelles sont encore peu représentées et souffrent d’une grande invisibilité, puis trop souvent, ce sont des perspectives linéaires qui sont mises de l’avant et non celles des personnes concernées.

Et qu’en sera-t-il des générations à venir qui continueront d’être invisibilisées par le manque de recherches, de ressources et de représentativité?

Dans ce panel, nous explorerons ce qui signifie être lesbienne ou bisexuelle en 2020, tout en étant parent, professionnelle, sœur, amie, militante…

Nous reconnaissons que les terres sur lesquelles nous nous assemblons pour Fierté Montréal font partie du territoire traditionnel et non cédé des Kanien’keha:ka (Mohawks). L’île connue sous le nom de « Montréal » est désignée « Tiotia:ke » dans la langue des Kanien’keha:ka. Il s’agit d’un site qui a longtemps servi de lieu de rencontre et d’échanges entre les nations, y compris le peuple Algonquin.

Abonnez-vous à notre infolettre

* requis

Revivez le festival Fierté Montréal 2019 en images !

Téléchargez notre application mobile

Planifiez votre festival, apprenez-en plus sur nos artistes et événements, consulter les plans des sites et plus encore !

               

Propulsé par Greencopper

On reste en contact ?

Abonnez-vous à notre infolettre pour
recevoir de l'information et 
ne rien manquer de nos événements !

Merci ! Vérifiez votre boîte de réception pour confirmer votre inscription.