Expo photo

Les 40 ans du drapeau arc-en-ciel

L’histoire du drapeau arc-en-ciel

Cet été, partout dans le monde, le drapeau arc-en-ciel sera brandi dans les rues à l’occasion des différentes Fiertés de la diversité sexuelle et de la pluralité des genres. Mais pourquoi la Fierté a-t-elle adopté l’emblème de l’arc-en-ciel ?

L’utilisation de couleurs vives pour indiquer son orientation sexuelle ne date pas d’aujourd’hui. Historiquement, les homosexuels, contraints de se cacher, recouraient aux couleurs vives pour se signaler l’un l’autre. Oscar Wilde arborait l’œillet vert à son revers, fleur utilisée fin XIXe début XXe par les Londoniens et Parisiens pour signaler discrètement leur orientation sexuelle. En Australie, on portait une paire de chaussettes jaune vif. Pendant la Shoah, les homosexuels étaient contraints d’afficher le triangle rose. Dans les années 1970, c’est au tour du violet de se répandre quand les habitants de San Francisco tentent d’ériger la « main violette » en symbole de la fierté homosexuelle.

Gilbert Baker

Gilbert Baker (Photo : Spencer Platt —Getty Images)

Aujourd’hui, le drapeau arc-en-ciel est, pour beaucoup de cultures, un symbole de paix, de diversité, d’harmonie, mais le drapeau à six bandes, lui, est spécifique à la communauté de la diversité sexuelle et de la pluralité des genres. Tout commence à l’occasion du défilé de San Francisco de la Fierté gaie et lesbienne, lorsqu’on commande à Gilbert Baker, graphiste et militant politique américain alors associé à la cause gaie, de concevoir un symbole qui pourrait être utilisé d’année en année. Baker a l’idée de l’arc-en-ciel, car selon lui : « notre sexualité est toutes ces couleurs, nous sommes une multiplicité de sexes, de races et d’âges ».

Initialement, le dessin de Baker contenait huit bandes colorées : rose pour la libération sexuelle, rouge pour la vie, orange pour la guérison, jaune pour le soleil, vert pour la sérénité et la nature, turquoise pour l’art, bleu pour l’harmonie et violet pour l’esprit humain.

Mais en novembre 1978, quand une marche est organisée pour protester contre l’assassinat de Harvey Milk, ami de Baker et 1er élu ouvertement gai de San Francisco, le Paramount Flag Company produit une version à sept bandes, car le rose n’est pas disponible industriellement. Baker fait aussi supprimer le turquoise pour maintenir un nombre pair de couleurs. L’indigo est remplacé par le Bleu royal et l’on obtient le drapeau à 6 bandes (rouge, orange, jaune, vert, bleu, violet) devenu définitif.

375 ans d’histoire lgbtq+

Téléchargez notre application mobile

Planifiez votre festival, apprenez-en plus sur nos artistes et événements, consulter les plans des sites et plus encore !

               

Propulsé par Greencopper

Share This